Volley : Tourcoing rentre dans le vif du sujet

©2006 20 minutes

— 

Ils remettent le couvert. Ce soir (20 h 30), les Tourquennois reprennent le championnat de Pro A par un déplacement à Tours. Une saison qui marque les débuts du plan sur trois ans concocté par le nouveau président, Carlos Do Novo. Avec une devise, « Construire le futur sur les fondations du passé », et l'objectif de « gagner quelque chose », sourit le nouveau boss nordiste.

Du passé, le TLM n'a pas fait table rase, puisque Jacques Hazebrouck reste directeur général. Et sur le parquet, c'est à petite touche que Marcelo Fronckowiack a vu son effectif remodelé. Les cadres (Capet, Monneraye, Montméat, Duhagon) sont toujours là, tandis que l'accent slave a pris le pas sur le phrasé brésilien, avec les arrivées du Serbe Milos Ateljevic (pointu) et du Croate Ionoslav Krnic (passeur). Après le départ de Bozko, il ne reste plus que Paulinho au poste de libéro, pour pérenniser la tradition « auriverde » du TLM. Ajoutez à cela les arrivées des réceptionneurs-attaquants internationaux Philippe Barca-Cysique et Nicolas Maréchal (junior), et vous obtiendrez un effectif, « où la concurrence sera très forte. Ce qui nous fera peut-être déplacer des montagnes », estime Vincent Duhagon. Et les sommets sont élevés pour les Télémistes. Benoit Lebrun, le manager général nordiste, réclame une « qualification pour la Ligue des champions, et une participation au Final Four de la CEV ». Ça commence dès ce soir.

Antoine Maes

Histoire de cultiver ses relations avec le monde de l'entreprise, le TLM a créé un club des partenaires, qui sera inauguré dès samedi, à l'occasion de la réception de Paris Volley.