L'indigeste entrée en matière tourquennoise

©2006 20 minutes

— 

Pas le temps de gamberger. Après Tours, vainqueur de la Coupe de France l'an passé, le TLM recevra Paris, champion de France en titre, samedi, à l'occasion de la 2e journée de Pro A. Un début de saison particulièrement indigeste qui n'effraie pas Marcelo Fronckowiak. « J'ai confiance, on a un groupe de qualité », estime l'entraîneur brésilien.

Contrairement aux saisons précédentes, Tourcoing n'aura donc pas le temps de se rôder en début de Championnat. « Si j'avais pu choisir, j'aurais fait autrement, sourit Marcelo. Mais on doit faire avec. » A Tours, qui a changé d'entraîneur et a beaucoup recruté, la situation n'est pas comparable, « parce qu'ils jouent à domicile », remarque le coach tourquennois.

En fait, le plus inquiétant pour les Nordistes, c'est le retour tardif de leurs recrues. Nicolas Maréchal est rentré dimanche des championnats du monde junior tandis que le nouveau passeur, Ionoslav Krnic, n'a que trois séances en commun avec ses nouveaux partenaires dans les jambes. « C'est inquiétant, surtout pour un poste aussi important que celui de passeur. On doit être le club français qui a récupéré ses recrues le plus tard », peste le technicien nordiste. De fait, Marcelo n'a pu procéder qu'à quelques « réglages en match amical ». Sera-ce suffisant ?

A. M.