Michel Platini en conférence de presse le 12 avril 2012 à Warsaw en Pologne. 
Michel Platini en conférence de presse le 12 avril 2012 à Warsaw en Pologne.  — Alik Keplicz/AP/SIPA

FOOTBALL

Coupe de monde au Qatar: Michel Platini se défend

Le président de l'UEFA a réagi au dossier de «France Football»...

Sa réponse n’a pas tardé. Quelques heures après la parution du dossier de France Football mettant en cause l’attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar, le président de l’UEFA Michel Platini a répondu, par le truchement d’un communiqué. «Je l’ai déjà répété, le président Sarkozy ne se serait jamais permis de me demander de voter pour Qatar 2022 car il sait que je suis un homme libre, assène Platini. J’ai donc fait mon choix en toute indépendance, en suivant une logique simple qui est celle que je prône depuis toujours: l’ouverture à des pays qui n’ont encore jamais organisé de grands événements sportifs.» 

«Pure spéculation»

L’ancien numéro dix des Bleus, qui avait déjà insisté pour l’attribution de l’Euro 2012 en Ukraine et en Pologne, poursuit sa démonstration: «Croire que mon choix se serait porté sur Qatar 2022 en échange d’arrangements entre l’Etat Français et le Qatar n’est donc que pure spéculation et n’engage que ceux qui écrivent ces mensonges. Je ne m’interdis pas d’attaquer en justice toute personne qui mettra en doute mon intégrité dans ce vote.»