Mondial 2022: Quand Sarkozy et le Qatar négociaient la voix de la France

FOOTBALL L'ancien président de la République aurait également mis dans la balance le rachat du PSG...

R. B.

— 

L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, après une rencontre avec la présidente brésilienne Dilma Rousseff à Brasilia, le 22 octobre
L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, après une rencontre avec la présidente brésilienne Dilma Rousseff à Brasilia, le 22 octobre — BIZERRA JR/EFE/SIPA

Le Qatar a-t-il acheté le vote de Michel Platini pour l’organisation de la Coupe du monde 2022, obtenue par le pays du Golfe? Dans son dossier sur l’attribution de ce Mondial, France Football raconte une réunion de novembre 2010 à l’Elysée entre Nicolas Sarkozy, alors président de la République, le prince du Qatar Tamin bin Hamad al-Thani et le représentant de Colony Capital, propriétaire du PSG à l’époque.

Nicolas Sarkozy aurait promis le vote du président de l’UEFA, Michel Platini, favorable aux Etats-Unis, pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, en l’échange de la création de la future chaîne de télévision BeIn Sport, du rachat du PSG et de la montée en puissance de l’actionnariat qatari au sein du groupe Lagardère. Six semaines plus tard, le Qatar obtenait à la surprise générale l’organisation de la compétition.