Vinokourov prend une option sur la Vuelta

— 

 Alexandre Vinokourov a du panache. Auteur d’une attaque décisive à 5 km de l’arrivée au sommet de la Sierra de la Pandera (Andalousie), le Kazakh a un peu plus conforté sonmaillot or à trois jours de l’arrivée à Madrid. Il compte désormais 53 secondes
d’avance sur son plus proche rival, l’Espagnol Alejandro Valverde. En faisant rouler sa formationCaisse d’Epargne dans le final de cette 18e étape, le coureur deMurcie avait annoncé la couleur. Mais c’était bien « Vino » qui plaçait une accélération fatale dans le but de faire fructifier sa maigre
avance (9 secondes) au classement général. « Au sein de l’équipe, on s’était dit avant l’étape que la meilleure défense, c’était l’attaque, témoignait le leader de l’équipe Astana. Quand Valverde a décidé d’accélérer, j’ai vu qu’il n’était pas si bien que cela et j’ai contré. Les choses se sont bien goupillées. » Malgré une légère défaillance au sommet, l’ancien sociétaire de l’EC Saint-Etienne-Loire tenait le bon bout et offrait la victoire à son coéquipier et amiAndreï Kashechkin, sorti en contre. Avec un peu moins d’une minute d’avance sur Valverde,Vinokourov pourra ainsi gérer le contre-lamontre de 30 km, demain. « J’ai confiance en moi, mais tout peut encore arriver. Si j’ai l’occasion de reprendre encore du temps à Valverde, je ne vais pas me priver », prévient la star du Kazakhstan. Je sais que tout mon pays est derrière Andreï et moi. Ce serait grand si je pouvais remporter cette Vuelta. »

Sébastien Bordas