Coupe de l'UEFA : service minimum pour les Marseillais

— 

 En battant les Tchèques de Mlada Boleslav (1-0) hier, lors du 1er tour aller de la Coupe UEFA, l’OM a remporté son premier succès de la saison sur la scène européenne. Cette victoire confirmela
belle période actuelle des Olympiens, invaincus en Coupe d’Europe comme en Ligue 1, et les place en ballottage favorable avant le match retour en République tchèque le 28 septembre. Amplement modifiée par le turnover de rigueur, l’équipe phocéenne n’en conservait pas moins en début de match son système de jeu en 4-3-3, Habib Bamogo faisant son entrée en attaque aux côtés de Michaël Pagis et Toifilou Maoulida. Le trident offensif se mettait rapidement en évidence sur un tir de Pagis au-dessus (2e). Puis c’était à Maoulida d’être bien placé. Mais Miller, le gardien de Mlada,dégageait le ballon en sortant dans les pieds de l’attaquant (3e). Le début de match était marqué par l’accumulation de fautes côté
tchèque. Un jeu haché qui ne permettait pas à l’OM de dérouler son jeu rapide habituel. Marseille s’en remettait donc à une action individuelle. Et c’est Bamogo qui s’illustrait sur une ouverture de Sabri Lamouchi en plaçant une reprise du gauche imparable (1-0,31e). Boleslav réagissait dix minutes plus tard par l’intermédiaire de son maître à jouer, Marek Kulic, mais Cédric Carrasso éloignait le danger (42e).
A la reprise, l’OM poussait. Mais ni Maoulida (50e) ni l’intenable Bamogo (54e et 59e), ni Lorik Cana (67e) ne trompaient la vigilance deMiller. Les rentrées de Mamadou Niang (65e) et de Franck Ribéry (75e) apportaient du sang neuf à l’attaquemarseillaise. Sur la 1re accélération du milieu international, Sevinski, dernier défenseur, commettait une obstruction et était
expulsé. A 11 contre 10,l ’OM n’a fait que gérer son avantage. « L’essentiel est de ne pas avoir pris de but,mais le match retour sera difficile », avouait Ribéry après la rencontre.

S. D.