OM: Une descente de police au centre d'entraînement

FOOTBALL Des policiers en civil ont effectué une visite au centre d'entraînement mercredi matin...

Thibault Vielle à Marseille

— 

Le centre d'entraînement Robert Louis Dreyfus, à Marseille le 8 octobre 2009.
Le centre d'entraînement Robert Louis Dreyfus, à Marseille le 8 octobre 2009. — Sipa

Le centre d'entraînement Robert-Louis Dreyfus a été témoin durant toute la matinée de ce mercredi d'une descente de policiers de la JIRS (Juridiction Interrégionale Spécialisée). Des policiers en civil arrivés en voiture banalisée ont perquisitionné les bureaux de la direction de l'Olympique de Marseille, et notamment de son directeur sportif José Anigo.

Vincent Labrune, le président du club a été contraint de se rendre au Centre de la Commanderie pour être auditionné. L'entraînement initialement ouvert au public a donc été à huis clos.

Plainte contre "x"

Selon un communiqué du procureur de la république de Marseille Jacques Dallest, cette perquisition a été effectuée dans le cadre d'une plainte contre "x" du parquet de Marseille qui remonte à juillet 2011 et qui a pour chef d'accusation: association de malfaiteurs et extorsion de fonds.

L'Olympique de marseille a réagi dans un communiqué indiquant qu'il s'agissait «d'une affaire judiciaire qui n'impliquait pas le club et qui menait à d'autres investigations». Les portes du Centre Robert-Louis Dreyfus sont restées fermées au public et aux journalistes tout l'après-midi.