Football (L1) : les Violets arrachent un point au courage

©2006 20 minutes

— 

Toulouse a signé hier son quatrième match d'affilée sans défaite, en cinq journées de L1. D'extrême justesse, face à une bonne équipe de Nancy (2-2). Entré en cours de jeu, Jean-Louis Akpa-Akpro, servi par un autre remplaçant, Bryan Bergougnoux, a en effet égalisé trois minutes après la fin du temps règlementaire. « Cela fait deux fois [après le nul à Lyon, 1-1] que l'on revient dans les arrêts de jeu, note le milieu axial Nicolas Dieuze. Cela prouve que ce club a progressé mentalement. »

Les hommes d'Elie Baup auraient en effet pu s'écrouler, victimes d'un scénario totalement défavorable. En dix minutes – de la 54e à la 64e –, ils ont encaissé deux buts et perdu un joueur, alors qu'ils menaient depuis la 13e minute grâce à Laurent Batlles. Le milieu offensif du TFC avait poussé dans un but vide une frappe de Fabinho repoussée par Olivier Sorlin, le gardien lorrain. Les attaquants nancéens Kim (54e) et Gaston Curbelo (64e) ont inversé la tendance. Et Batlles a été expulsé, pour une semelle sur le tibia du défenseur Papé Diakhaté (58e). La mainmise de Nancy sur le match était alors totale. « On s'est un peu liquéfiés en début de seconde période », remarque Dieuze.

Jouant trop bas, incapables de ressortir proprement un ballon, les Toulousains ont donc eu besoin d'être menés au score pour réagir enfin. Comme l'ont prouvé les quatre corners obtenus à partir de la 73e minute, alors qu'ils ne s'en étaient procuré aucun jusque-là. Les remplaçants du TFC ont aussi prouvé qu'ils pouvaient se hisser au niveau des titulaires. Un signe encourageant, puisque Batlles manquera au moins le prochain match, samedi à Lille. Le défenseur central Dominique Arribagé (3e carton jaune) sera, lui, suspendu à Nantes, le 19 septembre en Coupe de la Ligue.

N. Stival