Football (L1) : Payet sauve les meubles nantais

©2006 20 minutes

— 

La lueur est venue du cru. Samedi, à l'occasion de la 6e journée de L1, le FC Nantes a arraché un point (1-1) sur son terrain contre Lille (2e). Les Canaris, désormais 18e de L1 et toujours en quête d'une première victoire, ont été bringuebalés une bonne partie de la rencontre. Jusqu'au coup d'éclat de Dimitri Payet, attaquant de 19 ans issu du centre de formation. Le Réunionnais, bien servi par l'Italo-Argentin Julio Rossi, envoyait un missile dans la lucarne du gardien lillois Tony Sylva (68e) et égalisait pour les Nantais. Un exploit, estampillé FCNA, qui désinhibait une équipe bien pâlichonne jusqu'alors. « Avec tout ce qui a été écrit dans la presse, l'ambiance était lourde, expliquait le latéral gauche Franck Signorino. Notre mauvais début de match est en partie dû à cela. Ensuite, on a su réagir dans le jeu, notamment sur la fin. »

Sous la houlette de Milos Dimitrijevic, entré à la mi-temps à la place du Camerounais Alioum Saïdou transparent, les Canaris montraient un visage séduisant. « Sincèrement, j'étais content de voir mon équipe en deuxième période, se réjouissait le coach Serge Le Dizet à l'issue du match. Du plaisir, on n'en a pas pris beaucoup dans le jeu depuis la défaite contre Lyon (1-3). Le foot, ça reste ça ! Mais il ne faut pas que ça reste un feu de paille. » Un soulagement partagé par le président Rudi Roussillon, qui a renouvelé en passant sa confiance à l'entraîneur, malgré la 18e place des Canaris. « J'ai aimé l'esprit de révolte. Une expression que j'ai employée toute la semaine car elle se traduit facilement en anglais ! »

David Phelippeau