Football (L1) : les Girondins ont eu très chaud

©2006 20 minutes

— 

Pas de quoi pavoiser. Battus lors de leurs deux derniers matchs et menés au score au bout d'une demi-heure de jeu, les Girondins se sont extirpés du guêpier tendu par les Niçois, samedi, en match avancé de la 5e journée de L1. Mais que la victoire (3-2), la troisième de la saison, fut difficile à décrocher !

« On a manqué d'agressivité au milieu de terrain, avançait David Jemmali en guise d'explication. Et puis nous aussi, derrière, nous avons eu des problèmes de replacement dans la couverture du ballon. » La température ayant dépassé les 30 ºC en fin d'après-midi, la chaleur explique peut-être pourquoi « les jambes étaient lourdes », selon le défenseur bordelais. Rayon satisfaction, Jean-Claude Darcheville, positionné dans l'axe, a inscrit un doublé, son premier depuis celui réalisé contre Troyes l'an passé. « Nice nous a bougés, affirmait l'avant-centre guyanais. Nous, on a fait preuve de fragilité. On doit apprendre à mieux gérer ce genre de rencontres. »

Autre point positif : la première titularisation de Wendel. Le milieu de terrain brésilien a offert le premier but girondin à Jean-Claude Darcheville, avant d'en inscrire un sous ses nouvelles couleurs, juste avant la pause. « Il a fait un bon match car le jeu est complètement différent de ce qu'il a connu au Brésil », soulignait Ricardo, qui a déploré « les nombreux déchets techniques et le manque de maîtrise » de son équipe après l'ouverture du score par les Niçois. Des lacunes qu'il faudra gommer avant le premier match de Ligue des champions, demain soir à Galatasaray. Pour David Jemmali, ces trois points sont en tout cas « bons pour la confiance ».

S. Deschamps