Coupe de France: L'Olympique de Marseille a souffert face à Guingamp (2-1)

FOOTBALL L'OM s'est qualifié après prolongations...

Thibault Vielle

— 

Les Marseillais d'André-Pierre Gignac face à Guingamp, le 6 janvier 2013
Les Marseillais d'André-Pierre Gignac face à Guingamp, le 6 janvier 2013 — BORIS HORVAT / AFP

L’ Olympique de Marseille a bien eu du mal à entrer dans ce 32e de finale de Coupe de France. Apathiques, et manquant parfois de cohésion, les Marseillais s’en sont remis à leur gâchette offensive retrouvée, André-Pierre Gignac. Le Martégual, auteur d’un doublé ce dimanche, a été le seul à hausser le niveau d’un match de reprise bien terne. Le coach olympien Elie Baup l’admet : «C’est un match un peu laborieux mais il faut que l’on se retrouve dans ce qui a fait notre force, qu’on retrouve la volonté d’aller chercher un résultat et relancer la dynamique, l’important c’était de se qualifier!»

Gignac dans son costume de sauveur

Le numéro 9 marseillais a encore montré qu’il était indispensable dans cette équipe. «On l’a retrouvé tel qu’on l’a laissé» explique son entraîneur. «Gignac a eu cet arrêt indépendant de sa volonté mais il nous faut un buteur de sa trempe». Après avoir testé une première fois les gants du portier Vincent Planté à bout portant dès la 10e minute, «APG» récidive avec plus de réussite en ouvrant le score d’une subtile balle lobée sur un très bon service de Florian Raspentino à la 22e.

La deuxième banderille sera plantée lors de la prolongation arrachée au courage par de vaillants Bretons et sera synonyme de qualification pour l’OM (107e). Guingamp a pourtant bien essayé d’inquiéter les co-leaders de Ligue 1 et aurait même pu croire à un scénario idyllique sans une superbe claquette de Mandanda sur une tête de Charrier à la 90e. Malheureusement pour les Bretons, l’égalisation de Mandanne à la 82e n’aura pas suffit. Les Marseillais, eux, commencent l’année 2013 de la meilleure des façons...