Guerre des nerfs entre les favoris

©2006 20 minutes

— 

Comme la veille, la grande bataille n'a pas eu lieu hier sur les routes du Tour d'Espagne. Partie de Torrelavega, ville natale du triple champion du monde Oscar Freire (qui a mis un terme à sa saison hier, sur le Tour de Pologne), la 11e étape n'a pas modifié le classement général. Avec deux cols de première catégorie en début de parcours, les différents leaders ont consenti à laisser partir une échappée, permettant à Egoi Martinez (Discovery Channel) de s'imposer à Burgos, après un bel orage.

Mais la polémique demeure entre l'équipe du maillot or, Alejandro Valverde, et la CSC de Carlos Sastre. Mécontente de la tournure des opérations mardi, l'équipe danoise avait dû rouler sur les échappées en lieu et place de la Caisse d'Epargne de Valverde. « Certains directeurs sportifs, comme Euzebio Unzue, veulent gagner toutes les courses sans travailler », a déclaré Sastre. « Peut-être qu'Unzue n'a pas confiance en son leader », a ajouté son compatriote Inigo Cuesta. Pour l'instant, Valverde, qui possède 27'' sur Andrei Kashechkin (Astana), laisse parler.