Football : Emana, Toulousain malgré tout

©2006 20 minutes

— 

« Je suis l'une des recrues du mercato. » L'affirmation paraît étrange dans la bouche d'Achille Emana, qui a prolongé avant-hier son contrat avec le TFC jusqu'en 2010. Depuis son arrivée du FC Valence (Espagne) en 2001, le milieu camerounais (24 ans) a en effet déjà disputé 168 matchs de Championnat (101 en L1) sous le maillot toulousain. Toutefois, au début de l'été, tout semblait réuni pour un divorce par consentement mutuel entre Emana et son club. Le joueur manifestait depuis des mois des velléités de départ. Après un début de saison 2005-2006 tonitruant, il avait connu une énorme déception lorsque Lyon, qui l'avait approché, renonça finalement à l'enrôler. S'ensuivit une Coupe d'Afrique passée à cirer le banc camerounais. Puis une énorme polémique en avril lorsqu'Emana, pris à partie par des supporteurs près du Stadium, affirma avoir été victime d'injures racistes. Le TFC contredisait son joueur, avant de l'envoyer finir la saison en réserve.

« Aujourd'hui, tout est oublié », assure l'intéressé, qui n'a pas pu rejoindre Portsmouth (Angleterre) cet été pour des problèmes administratifs. « J'ai fait un bon début de saison et je veux franchir un grand palier, au niveau notamment de ma constance. Je dois “nourrir” mes ambitions. Je veux jouer une Coupe d'Europe, avec le TFC ou avec un autre club. » La prolongation de contrat – avec hausse de salaire – est en effet accompagnée d'une clause libératoire. Histoire de permettre à Emana de quitter Toulouse si un acquéreur se présente.

Nicolas Stival