André-Pierre Gignac: Un climat de confiance

FOOTBALL L' attaquant marseillais, décisif lors du dernier match, paraît plus affûté que jamais

Thibault Vielle, à Marseille

— 

Finalement, les buteurs sont de grands sensibles. La preuve encore avec le meilleur artificier de ce début de saison côté marseillais: André-Pierre Gignac. De retour de blessure, le Martégal n'a pas mis longtemps avant de retrouver ses automatismes.

«J'ai quitté le groupe en confiance après cinq longues semaines d'absence, je le reprends comme je l'avais quitté, on a bien travaillé avec le staff et le retour est facile.» Déjà impressionnant d'envie face à Bastia contre qui il s'est procuré deux franches occasions en deux minutes de jeu, l'enfant du pays a concrétisé le capital confiance que son entraîneur avait en lui en marquant le but libérateur à Toulouse dimanche.

«Je n'ai pas encore montré le vrai Gignac!»

Le retour du buteur arrive au meilleur des moments pour l'OM, même si le principal intéressé en veut toujours plus: «Je ne suis pas encore à 100 % mais je compte sur la préparation hivernale pour revenir encore plus fort.» Arrivé il y a deux ans maintenant de Toulouse, APG a eu un parcours assez chaotique avant cette saison, celle de la métamorphose. «C'était particulier je suis arrivé blessé la première année, je n'avais pas fait une bonne préparation, même chose pour ma deuxième saison ou j'ai dû me faire opérer. Quand le corps ne suit plus, le mental s'affaiblit, indique l'attaquant. La confiance est extrêmement importante.»

Ses déboires n'ont en tout cas n'ont jamais altéré son envie de gagner: «J'ai toujours la même envie de jouer, de prouver, et de marquer, je m'en veux encore des deux occasions franches de Bastia.» Gignac est un gagnant et cette saison, il voit bien l'OM tutoyer les sommets: «Je n'ai jamais été champion, il y en a ici qui ont connu cette sensation.» Le buteur olympien donne le sentiment d'en garder sous la semelle: «Je n'ai pas encore montré le vrai Gignac.»

 

L'avenir de Gignac

L'avant-centre «ne se voit qu'à l'OM, pour finir ses deux ans de contrat». L'attaquant veut montrer à tout le monde que l'on peut réussir en étant marseillais.