Affaire Ibrahimovic. Leonardo répond à Aulas: «Mais il est qui, lui, pour juger?»

FOOTBALL Le directeur sportif du PSG a peu apprécié les critiques du président de Lyon sur Ibrahimovic...

B.V.

— 

Leonardo lors de la présentation du joueur italien Marco Verratti, le 18 juillet 2012 à Paris.
Leonardo lors de la présentation du joueur italien Marco Verratti, le 18 juillet 2012 à Paris. — A.Antoine/SIPA

Il lui aura fallu vingt-quatre heures pour répliquer, mais il ne l’a pas fait à moitié. Dans les colonnes de l’Equipe, le directeur sportif du PSG Leonardo a répondu aux attaques du président de Lyon, Jean-Michel Aulas, qui avait estimé après la défaite des siens dimanche (1-0) que Zlatan Ibrahimovic avait «massacré» volontairement le défenseur des Gones Dejan Lovren. «Mais il est qui, lui, pour juger?», lance en préambule le Brésilien. «Sur les questions d’arbitrage, c’est une chose de discuter les points de règlement. Mais juger de l’intention d’un joueur sur un geste précis, ça n’a rien à voir! C’est impossible de se prononcer sur une intention! Attendez, Aulas, il fait quoi? Je ne comprends plus très bien. Il travaille aussi à la commission juridique de la Ligue?»

Leonardo aurait pu s’arrêter là. Mais non. «Tout ce qu’il veut, c’est faire diversion par rapport au mauvais résultat de son équipe, poursuit-il. Lyon, on les a maîtrisés, surtout en seconde période. Aulas, on dirait qu’il cherche à justifier cette défaite. Mais vous savez ce que ses propos traduisent à mes yeux? Un complexe d’infériorité… Qu’il laisse Zlatan tranquille! C’est trop facile de vouloir le pointer du doigt.» On attend désormais la défense de Jean-Michel Aulas.