Volley (Pro B) : Marseille toujours en quête d'un pointu

©2006 20 minutes

— 

Marseille Volley n'en a pas fini avec son recrutement. Promu cette saison en Pro B, le club phocéen – qui a vu son budget quadrupler (il oscillerait cette saison entre 500 000 et 700 000 E) – a travaillé tout l'été d'arrache-pied pour se structurer et surtout constituer l'équipe la plus compétitive possible. Objectif : asseoir le club dans l'antichambre de l'élite afin de promouvoir la discipline au niveau local. « Pour cela, on a fait le choix avec le coach Emmanuel Dumortier de conserver l'ossature marseillaise qui avait bien fonctionné l'an passé avec Piccoli, Benhayoun, Seguin, Ramirez, Léonard et Heymonet, explique le nouveau président Bruno Michelangeli. A cette ossature sont venus se greffer Christophe Césaire [centre], élu meilleur central de Pro B l'année dernière avec Asnières, l'international portugais Alexandre Castro [réceptionneur-attaquant] et l'international algérien Lyes Ould-Amar [passeur]. »

Reste encore à dénicher un pointu pour boucler le recrutement. Marseille s'était mis d'accord avec Ali Kerboua, le capitaine de l'équipe nationale d'Algérie. Mais son club (le Mouloudjia Alger) ne souhaite pas le laisser partir. « C'est un coup d'arrêt terrible pour nous car on comptait sur lui et son entente avec Ould-Amar pour renforcer le groupe. On ne désespère pas de faire changer d'avis son président Mohamed Adjaoui », assure Bruno Michelangeli.

En cas d'échec des pourparlers avec leurs homologues algériens (la date limite de qualification est fixée au 10 septembre), les dirigeants phocéens suivent également une piste portugaise. Mais Michelangeli ne cache pas que ce retard dans le recrutement pourrait être préjudiciable à l'équipe, qui débutera sa saison le 30 septembre avec un chaud derby face à Martigues, « l'un des favoris du Championnat ».

Sandrine Dominique