Football : L'Italie a la gueule de bois

©2006 20 minutes

— 

Fraîchement auréolée de son titre de championne du monde, l'Italie a entamé de manière décevante sa campagne éliminatoire de l'Euro 2008. La Squadra Azzurra, pourtant soutenue par les 50 000 spectateurs du stade San Paulo de Naples, a concédé le nul devant la Lituanie, samedi soir (1-1). L'attaquant balte Kavaliauskas surprenait Buffon à la 21e minute, avant l'égalisation d'Inzaghi (30e) dans la foulée. Mais en l'absence de plusieurs champions du monde comme Totti, Del Piero, Toni, Iaquinta, Camoranesi et bien sûr Materazzi, suspendu pour deux matchs, les Italiens n'ont jamais pu faire la différence malgré de nombreuses occasions. « Nous méritions de l'emporter, surtout devant un public aussi fervent. Mais leur gardien a été fantastique, il semblait imbattable », reconnaissait Inzaghi à propos du nouveau héros lituanien Zydrunas Karcemarskas.

Sur le plan du jeu, le sélectionneur Roberto Donadoni insistait tout d'abord sur le « manque de condition physique de ses joueurs », le Calcio n'ayant pas encore repris. « Tout n'est pas à jeter, positivait même l'ancien milieu du Milan AC. Il y a dans ce match des choses à retenir pour le futur. » Pour autant, ce nul ne saurait nullement entamer la confiance des Italiens avant leur déplacement à Paris, mercredi. « Nous savons bien que nous n'avons pas été brillants contre la Lituanie, mais nous affronterons la France en toute sérénité », assure le capitaine Fabio Cannavaro, désireux de ne pas voir le souffle du Mondial retomber trop vite.

G. A.