Natation: Florent Manaudou en quête du titre mondial en petit bassin

NATATION Le frère de Laure veut confirmer après son sacre olympique...

© 2012 AFP

— 

Champion olympique sur 50 m libre l'été dernier, Florent Manaudou est en quête de toutes les médailles internationales qu'il n'a pas et convoite logiquement, après son récent titre européen, la couronne mondiale en petit bassin, dès mercredi à Istanbul.
Champion olympique sur 50 m libre l'été dernier, Florent Manaudou est en quête de toutes les médailles internationales qu'il n'a pas et convoite logiquement, après son récent titre européen, la couronne mondiale en petit bassin, dès mercredi à Istanbul. — Alain Jocard afp.com

Champion olympique sur 50 m libre l'été dernier, Florent Manaudou est en quête de toutes les médailles internationales qu'il n'a pas et convoite logiquement, après son récent titre européen, la couronne mondiale en petit bassin à Istanbul.

Ces onzièmes Championnats du monde en petit bassin, dernier grand rendez-vous de l'année, ont très peu mobilisé les nageurs de l'équipe de France, sollicités pour l'Euro 2012 en petit bassin il y a trois semaines, à Chartres. Seuls neuf Bleus (sept garçons et deux filles) - contre 46 à Chartres - sont du voyage à Istanbul, avec en tête d'affiche le champion olympique 2012, Florent Manaudou. Le jeune homme de 23 ans arrive en Turquie avec le statut de favori sur sa course fétiche sur laquelle il est invaincu depuis les JO de Londres et avec le meilleur chrono de l'année (20 sec 70). Il nagera les séries jeudi matin pour une place en demi-finale en fin d'après-midi avec une finale nagée vendredi en fin de journée. La nouvelle star française a toujours faim de victoires et veut honorer le pari fait avec son entraîneur à Marseille, James Gibson, parti rejoindre le mois dernier l'équipe de Grande-Bretagne.

«Je sais que je peux nager très vite en petit bassin»

«Avec James, on a un petit jeu, il m'a dit qu'avant que j'arrête ma carrière il fallait que j'aie les 5 étoiles, avec les titres européens et mondiaux en grand et petit bassin. J'ai déjà eu le plus difficile», raconte Florent le sprinteur, venu se faire plaisir aux Mondiaux. «L'idée c'était de me faire plaisir et de pouvoir faire les Championnats du monde avec "Fred" (Bousquet) et Dorian (Gandin). C'est plaisant. Je sais que je peux nager très vite en petit bassin», poursuit-il.

Manaudou avait à coeur de nager le 50 m libre avec Frédérick Bousquet, double champion d'Europe en titre (grand bassin), partenaire d'entraînement à Marseille et compagnon de sa soeur Laure. Mais Bousquet est engagé sur 50 m et 100 m papillon, et non sur 50 m libre. Seuls deux nageurs par nation peuvent s'y engager et le second billet est revenu à Amaury Leveaux. Le vice-champion olympique 2008 a repris du service il y a seulement deux mois, avec quelques kilos en plus. Il est surtout en quête de meilleures sensations.

La course se fera sans le champion olympique 2008, le Brésilien Cesar Cielo, tenant du titre récemment opéré, mais avec quatre des finalistes des JO-2012, dont l'Américain Anthony Ervin, champion olympique 2000.


Le programme:

Mercredi: séries à partir de 9h00, demi-finales et finales à partir de 18h00

Jeudi: séries à partir de 9h00, demi-finales et finales à partir de 18h00

Vendredi: séries à partir de 9h00, demi-finales et finales à partir de 18h00

Samedi: séries à partir de 9h00, demi-finales et finales à partir de 18h00

Dimanche: séries à partir de 9h00, demi-finales et finales à partir de 18h00