Football (L1) : Valenciennes reste zen

©2006 20 minutes

— 

Un stade Nungesser qui vit et une équipe qui a pris conscience de la réalité du haut niveau. Après un mois de compétition, Valenciennes est en passe de réussir son retour en Ligue 1. Avec cinq points en quatre journées, le bilan comptable est des plus corrects pour un promu. Il aurait même pu s'établir à huit unités sans l'incroyable scénario manceau (défaite 3-2 après avoir mené 0-2). Et le meilleur est peut-être à venir puisqu'Antoine Kombouaré va bientôt pouvoir disposer de l'intégralité d'un effectif guère épargné par les blessures en août.

Samedi, l'entraîneur du VAFC a enfin pu lancer Eric Hassli, Sébastien Roudet et l'expérimenté Patrick Paauwe, lors de la victoire, en amical, sur le Standard de Liège (3-0). Seul le gardien Nicolas Penneteau (genou), parfaitement suppléé par Willy Grondin, manque encore à l'appel. « Le Championnat est un marathon. Je ne veux pas faire de bilan aujourd'hui car, avec les absences du début de saison, je n'ai pas pu juger la valeur réelle de mon équipe », prévient toutefois Kombouaré. « Si on se maintient, on pourra dire qu'août aura été bon », ajoute, méfiant, l'attaquant Steve Savidan. Reste qu'un vent d'optimisme souffle sur ce VAFC dont l'envie de jouer n'est pas sans rappeler les valeurs qui ont fait la réputation d'un voisin lensois en plein doute. Ce qui n'en rendra que plus intéressant le derby de samedi, à Bollaert.

Olivier Maillard