Football (L1) : terne fin de casting

©2006 20 minutes

— 

Les portes du mercato se sont refermées jeudi sans réelle folie de dernière minute. A défaut d'un grand attaquant (Saviola restera sur le banc de Barcelone) ou d'une pointure internationale – Zé Roberto (reparti au Brésil), Daniel Carvalho (toujours au CSKA Moscou) et Sorin (parti à Hambourg) –, les dirigeants bordelais ont recruté le défenseur international nigérian du Dynamo Moscou, Joseph Enakarhire. Ils ont aussi prêté Ted Lavie (à Gueugnon, L2) et Beto (à Huelva, en Espagne). L'arrivée du Nigérian (ex-coéquipier de Beto au Sporting) intervient après celles de Stéphane Dalmat et du Brésilien Wendel, des joueurs polyvalents qui ressemblent plus à des paris qu'à des recours de choix. Pourtant, Bordeaux a eu le temps de se renforcer. Mais, faute de moyens et de prises de décision, le club s'est – selon le coach, Ricardo – laissé déborder sur des dossiers prioritaires (Menez, Ilan, Benoît Cheyrou, Nene) et n'a pu convaincre la perle offensive qui lui fait défaut (18 buts inscrits l'an dernier par les quatre attaquants, Darcheville, Chamakh, Perea et Laslandes). Comme si l'arrivée de Micoud avait annihilé les intentions nées en mai, quand on parlait d'une « enveloppe précieuse » et de « moyens dignes de la Ligue des champions ».

P. F.