« Nancy, le match le plus important de la semaine »

— 

Rémi garde
Entraîneur de l'Olympique Lyonnais.
Ça vous inspire quoi

de faire la course en tête ?
Ce n'est pas notre préoccupation. Nous devons nous focaliser sur notre jeu et sur la manière dont nous pouvons l'améliorer tout en conservant ce qui fonctionne.
Se dirige-t-on vers un duel avec le Paris SG pour l'attribution du titre ?
Non, c'est beaucoup trop tôt pour en parler. Sans compter qu'il y a encore beaucoup de prétendants. En revanche, nous sommes à la lutte pour le titre de champion d'automne.
C'est l'objectif que vous

vous êtes fixé ?
Le titre de champion d'automne, c'est bien, mais ça ne qualifie pas pour la Ligue des champions. L'objectif, c'est le match contre Nancy. Je pense d'ailleurs que c'est le plus important de la semaine parce qu'on se doit de bonifier à domicile ce qu'on vient de réaliser à l'extérieur. Nous aurons ensuite le temps de penser au match contre Paris.
Redoutez-vous un risque de décompression face à Nancy ?
Il y a toujours un risque. Mais les joueurs sont prévenus. Avant d'aller à Paris, il est impératif de réaliser un bon match et de gagner contre Nancy.
La saison dernière, Nancy, alors 18e, s'était imposé à Paris (0-1). Vous êtes donc prévenu...
J'ai beaucoup de respect pour Jean Fernandez, un entraîneur expérimenté qui sait trouver les mots pour motiver ses joueurs. Son équipe a du mal à s'imposer, mais elle reste sur une série de quatre matchs sans défaite. Ça veut dire quelque chose. Nancy n'aura rien à perdre et peut retrouver des vertus, à un moment ou à un autre. Par conséquent, nous devons aborder ce match en prenant notre adversaire très au sérieux et en essayant d'imposer notre jeu.Propos recueillis par S. M.

Gourcuff, la poisse

Si l'OL enregistre les retours de Lisandro et de Lovren pour la venue de Nancy, Rémi Garde devra composer avec l'absence de Yoann Gourcuff qui s'ajoute à celles de Dabo, Gonalons (suspendus), Grenier (blessé) et Briand (en reprise). Un mois et demi à peine après avoir effectué son retour à la compétition, le meneur de jeu international a été victime d'une déchirure de l'adducteur droit, dimanche, à Saint-Etienne (0-1). Il sera indisponible jusqu'à la fin de l'année. En 2012, Gourcuff n'aura participé qu'à 24 des 57 matchs officiels disputés par l'OL. Encore une année à vite oublier.