Samuel Umtiti, vieux avant l'âge

Stéphane Marteau

— 

Samuel Umtiti a débuté la saison au poste de latéral gauche, comme ici face à Prague, avant de s'installer dans l'axe.
Samuel Umtiti a débuté la saison au poste de latéral gauche, comme ici face à Prague, avant de s'installer dans l'axe. — C. VILLEMAIN/20 MINUTES

Il n'en finit plus de bluffer son monde. A 19 ans, Samuel Umtiti dégage une maturité déconcertante, digne d'un vieux brisquard. Au gré des suspensions et des blessures, le Camerounais d'origine s'est installé depuis un mois au poste de défenseur central et contribue au bon équilibre défensif de l'OL, qui n'a encaissé que cinq buts lors de ses six derniers matchs de championnat, dont trois à Toulouse.
Dans le contexte bouillant du derby, son premier comme titulaire chez les professionnels, « Sam » a fait preuve d'un calme olympien et d'une sérénité à toute épreuve, dimanche, à Geoffroy-Guichard. Au point d'avoir fait dégoupiller Alejandro Alonso, expulsé neuf minutes seulement après son entrée en jeu. « Il a fait des progrès, notamment dans la maîtrise et dans le contrôle de lui-même, avance Rémi Garde au sujet de l'international des moins de 20 ans qu'il a lancé dans le grand bain il y a moins d'un an. Il a augmenté sa concentration et a compris qu'il fallait être plus efficace dans certaines zones du terrain, quitte à être moins esthétique dans son jeu. Et puis, physiquement, il a aussi franchi un palier. Dans les duels, il est vraiment de plus en plus intéressant. »
Associé en défense centrale à Milan Bisevac, l'intéressé affirme prendre « exemple » sur le Serbe avec lequel il forme une paire « très complémentaire », selon Rémi Garde. Ce n'est pas très rassurant pour Dejan Lovren qui devra cravacher pour retrouver une place perdue sur blessure. Mais pas question pour Rémi Garde de condamner le Croate, qui effectue son retour dans le groupe, ce mercredi (19 h), pour la venue de Nancy. « Dans mon esprit, il n'y a pas de hiérarchie au niveau de la charnière centrale, assure-t-il. Dejan va revenir petit à petit et j'aurais besoin de tout le monde sur le pont. » « Je ne me pose pas la question de savoir si je progresse dans la hiérarchie des défenseurs centraux, affirmait récemment Samuel Umtiti. Je travaille à l'entraînement pour jouer et après l'entraîneur décide. Si je suis sur le terrain, tant mieux, sinon je continue de m'entraîner pour m'y trouver la fois suivante », ajoute celui qui peut également évoluer au poste de latéral gauche. Une position qu'il pourrait d'ailleurs retrouver face à Nancy en raison de la suspension de Mouhamadou Dabo, même si cela obligerait Rémi Garde à effectuer deux changements au sein d'une défense qui a trouvé ses marques.