Servat reste en course

Nicolas Stival

— 

Servat (au centre) pourrait rester plus longtemps que prévu sur les terrains.
Servat (au centre) pourrait rester plus longtemps que prévu sur les terrains. — F. LANCELOT/SIPA

La punition est terminée. Requalifié depuis lundi après six semaines de suspension, Christopher Tolofua peut espérer jouer samedi, contre les Gallois des Neath-Swansea Ospreys. Avec le Sud-Africain Gary Botha, le Stade Toulousain tient a priori son duo préférentiel de talonneurs. Sans oublier le joker médical Virgile Lacombe, qui va bientôt laisser sa place à Jaba Bregvadze, convalescent. Seulement William Servat a bousculé la hiérarchie. « Il nous a bien rendu service », juge Guy Novès. Doux euphémisme. En 4 matchs de Top 14, l'entraîneur des avants Rouge et Noir (34 ans, 49 sélections), retraité depuis juin, a prouvé qu'il restait le numéro 1 des numéros 2 toulousains, voire français.

Tolofua sermonné
Peut-on le voir fouler de nouveau la pelouse d'Ernest-Wallon, samedi en Coupe d'Europe ? « Je ne vois pas pourquoi j'écarterais toutes les possibilités, élude le manager général. On verra dans la semaine la décision que l'on prendra avec les coachs. » Donc, avec Jean-Baptiste Elissalde et… William Servat. Ce dernier a été requalifié comme joueur en septembre, en tant que joker médical de Bastien Chalureau (20 ans). Le 2e ligne des Espoirs, opéré d'un genou, ne sera pas de retour avant le printemps. Servat n'a donc peut-être pas fini de prolonger sa prestigieuse carrière. « Si j'ai de nouveau des soucis à ce poste, je n'ai pas 50 solutions, lance Novès. D'autres ont d'autres solutions, nous, nous n'en avons pas les moyens. On fait avec ce qu'on a. Et en l'occurrence, on a William… »
Les autres talonneurs du club sont prévenus. En particulier l'impétueux Tolofua, 18 ans et déjà 2 sélections. « Le retour de Christopher représente un atout supplémentaire s'il remet les pieds sur terre et la tête sur les épaules, tonne Novès. Ce qu'il a fait à Trévise [un déblayage cathédrale] nous a quand même coûté un point de bonus offensif [21-33]. Il va falloir qu'il se remette les idées en place. » La concurrence de son entraîneur devrait l'y aider. W

Dusautoir et Albacete sur le retour

Absents depuis un mois et demi, le capitaine du Stade Toulousain et du XV de France (genou) ainsi que le 2e ligne argentin (cheville) pourraient revenir samedi contre les Ospreys. « Effectivement, on écarte aucune possibilité, répond Guy Novès. Si on peut les faire rentrer, on le fera, ainsi que Vincent Clerc, qui passera des tests durant la semaine. »