La parole est à la défense du TFC

— 

Steeve Yago, contre Istres en juillet.
Steeve Yago, contre Istres en juillet. — F. Scheiber/20 Minutes

Heureusement, capitaine Zebina était là. Dimanche à Lorient (1-0), le vénérable défenseur central (34 ans) a surnagé au sein d'une arrière-garde en grande difficulté, sans deux de ses titulaires (Abdennour et Aurier, blessés). Si, côté gauche, M'Bengue a livré le minimum syndical, Akpa Akpro, préféré à Ninkov, a souffert à droite face à Monnet-Paquet, et Yago plus encore dans l'axe. Le jeune néoprofessionnel (20 ans le 16 décembre) a changé ses crampons à la pause, avant de sortir à l'heure de jeu. Mais le mal était fait, l'une de ses glissades (et une erreur du gardien Ahamada) ont débouché sur le but de Corgnet. « Son dernier match remontait à Lille (1-0 a. p., le 30 octobre en Coupe de la Ligue), rappelle son agent. Il revenait à peine de blessure. Il a été propre dans les relances, mais il est vrai qu'il n'a pas fait une grande prestation. » Réputé pour ses qualités de combattant, Yago a failli dans les duels. « C'est un accident, note son conseiller. Il ne faut pas oublier qu'après 10 journées, le TFC était 3e, et que Steeve avait participé à 70 % des matchs... »N. S.