« Ce sont nous les acteurs »

Propos recueillis par Marc Nouaux

— 

Gauthier Darrigand : « Nous, si on se relâche, c'est défaite assurée. »
Gauthier Darrigand : « Nous, si on se relâche, c'est défaite assurée. » — S. ORTOLA / 20 MInutes

Ce n'est que sa troisième saison aux JSA, mais il est déjà le plus ancien du cinq majeur. Le meneur Gauthier Darrigand (30 ans) évoque la période très délicate que subit son club, dernier de Pro B. Il conserve un regard optimiste sur la situation.

En démarrant la saison avec un effectif autant remanié, vous vous attendiez à de telles difficultés ?
Pas vraiment. Je savais que ça allait être compliqué car on arrivait à la fin d'un cycle. C'est toujours délicat quand de nouveaux joueurs arrivent. On connaît leurs qualités mais pas leur caractère donc il y a des incertitudes.
Qu'est ce qui a changé dans votre jeu par rapport à l'an dernier ?
On est beaucoup moins dominateur à l'intérieur. On prend plus d'initiatives à l'extérieur et c'est forcément plus risqué. Lorsque l'on prend des shoots à l'intérieur, on a des pourcentages de réussite qui sont plus hauts.
Quel est le secteur de jeu sur lequel vous devez vous appuyer ?
Notre défense. Quand on défend, on embête tout le monde, mais il faut le faire tout le match. On n'arrive pas à jouer à fond pendant 40 minutes, on se relâche toujours. Sauf que nous, si on se relâche, c'est défaite assurée.
Qu'est ce qui est différent depuis

le changement de coachs ?
Ils ne changent pas fondamentalement le jeu. Ce sont juste des choix, qu'ils font. Ils ont apporté de nouveaux systèmes tout en gardant certains de Jean-Marc [Dupraz]. Après, ils nous ont surtout mis devant nos responsabilités. Ce sont nous les acteurs sur le terrain.
Comment rester optimiste malgré les défaites qui s'enchaînent ?
Ce qui est important, c'est la communication. Notre capitaine, Boris Elisabeth-Mesnager, est très positif. Il y a toujours le potentiel. La saison est longue, ça va tourner. On n'a pas eu un calendrier facile pour le moment mais sur les matchs retours, on va recevoir les équipes qui jouent le maintien. Ca va enfin sourire, j'en suis sûr.

Des confrontations directes a venir

Le mois de décembre sera l'occasion pour les JSA de se relancer contre des adversaires directs pour le maintien. Derniers avec deux victoires en douze matchs, ils se déplacent à Rouen (11e), reçoivent Fos sur Mer (10e) puis iront à Hyères-Toulon (17e). Les deux derniers matchs aller auront lieu pendant les fêtes de Noël, à Pau et contre Aix-Maurienne.