La pelouse pointée du doigt

— 

« Il y avait du sable, c'était du beach soccer. On n'arrive pas à lever le ballon, c'est difficile de jouer pour une équipe comme nous. » L'hommage à la pelouse de Chaban-Delmas est rendu par Benoît Trémoulinas après le match contre Sochaux, samedi. Cette saison, entre les huit matchs de Top 14 de l'UBB et les matchs de Ligue Europa, le terrain de Chaban est très utilisé et se détériore plus vite. Pour l'économiser, les Girondins et Newcastle ne s'y entraîneront pas ce mercredi avant le match qui aura lieu jeudi.M.N