Football (L1) : Sidney Govou parti pour rester ?

©2006 20 minutes

— 

Le milieu offensif de l'OL a rejoint hier l'équipe de France à Clairefontaine sans pour autant être fixé sur son avenir. Interrogé sur le sujet, son agent, Frédéric Guerra, ne s'est pas montré très loquace. « Il reste encore trois jours avant la clôture du marché des transferts et jusqu'à cette date, nous ne nous exprimerons pas », nous a-t-il signifié. Les pistes espagnoles évoquées ces derniers jours au sujet de son client auraient néanmoins pris du plomb dans l'aile.

Ainsi, le FC Valence a officialisé hier le transfert pour six saisons de l'international ibérique du Bétis Séville, Joaquin Sanchez Rodriguez, également convoité par l'OL en cas de départ de Govou. De son côté, le club andalou n'a pas tardé à trouver un remplaçant à Joaquin puisqu'il s'est mis d'accord avec le Borussia Dortmund pour le transfert de l'international allemand David Odonkor. « Mais une place en attaque pourrait se libérer au Betis Séville puisque le Brésilien Ricardo Oliveira serait sur le point de s'engager avec l'AC Milan, souligne Frédéric Guerra. Rien n'est donc figé. »

Il n'en demeure pas moins que les probabilités de voir Sidney Govou prolonger son séjour à Lyon, où il lui reste encore deux ans de contrat, semblent se renforcer chaque jour davantage. L'hypothèse ne semble pas contrarier Jean-Michel Aulas. A l'issue du succès de son équipe à Nice (1-4), samedi, le président de l'OL ne rappelait-il pas qu'il n'avait « jamais souhaité qu'il s'en aille » ? D'ici à jeudi, le club rhodanien devrait néanmoins enregistrer le départ d'un de ses joueurs. Celui du milieu de terrain Benoît Pedretti qui pourrait rejoindre Auxerre, sous une forme à déterminer. « Benoit nous avait demandé de lui faciliter la vie afin qu'il soit prêté, ce que nous avons accepté. Maintenant, Auxerre souhaite plutôt un transfert donc on recherche la bonne solution pour tous », déclarait samedi le président Aulas.

Stéphane Marteau