Basket : Mission accomplie pour les Bleus

©2006 20 minutes

— 

Poussive, parfois même déconcertante de maladresse lors de la phase de poules, l'équipe de France a retrouvé son basket à temps, hier à Saitama (Japon). Tombeurs d'une teigneuse formation angolaise (68-62), les joueurs de Claude Bergeaud ont d'ores et déjà rempli l'objectif de départ, à savoir une qualification pour les quarts de finale de ce Mondial japonais. Ils y affronteront mercredi la Grèce, leur bourreau en demi-finale de l'Euro 2005.

Possédant la meilleure défense du tournoi, la France démarrait la rencontre de façon combative, à l'image d'Aymeric Jeanneau, rétabli de sa blessure aux adducteurs. Nantis de 11 points d'avance après un quart-temps de gala (17-6, 10e), grâce à l'adresse à trois points de leur meneur et à la doublette Diaw-Gelabale, les Bleus géraient leur pécule jusqu'au dernier quart-temps. Face à la zone proposée par le champion d'Afrique, l'écart tombait à -4 (60-56, 59e), avant que Jeanneau, héros de la partie, n'enquille les lancers francs dans le « money time ».

« Nous avions vraiment peur et je crois qu'une équipe de sportifs de haut niveau a besoin d'être effrayée pour avoir la garde haute. On a été à la hauteur de l'événement », se réjouissait Bergeaud. « On m'aurait dit il y a deux semaines que je serais le meilleur marqueur d'un 8e de finale du Mondial, je ne l'aurais sans doute pas cru, concluait pour sa part Jeanneau, auteur de 16 points. On aime bien le Japon et on va y rester un peu plus longtemps. On est encore là pour une semaine, donc autant faire les choses bien. »

Dans les autres matchs de la journée d'hier, l'Allemagne a battu le Nigeria in extremis (78-77), les Etats-Unis ont corrigé l'Australie (113-73), tandis que la Grèce a dominé la Chine (95-64).

Sébastien Bordas

quarts de finale n Argentine - Turquie (demain) n Espagne - Lituanie (demain) n France - Grèce (mercredi) n Etats-Unis - Allemagne (mercredi)