Football (L2) : Service minimum pour le Racing

©2006 20 minutes

— 

S'ils ont sans doute perdu deux points vendredi (0-0) sur le terrain du promu tourangeau, lors de la 6e journée, les coéquipiers de Renaud Cohade conservent leur 8e place, bien calés dans la première moitié du tableau de L2. Après un début de Championnat poussif, les Alsaciens restent sur quatre matchs sans défaite, auxquels il faut ajouter la qualification pour les 16es de finale de la Coupe de la Ligue. « Après une période de rodage consécutive aux nombreux changements effectués à tous les étages du club, l'équipe monte en régime, estime le président Philippe Ginestet. Elle a montré à plusieurs reprises son refus de la défaite. C'est encourageant, même si on sait que les prétendants à la montée sont nombreux. »

Le Racing, qui possède la défense la plus hermétique de L2 (trois buts encaissés en six matchs) à égalité avec Metz et Reims, est invaincu à la Meinau (deux victoires et un nul). « L'équipe est en constante progression, juge Stéphane Cassard. On fait preuve de plus de rigueur sur les coups de pied arrêtés et on se crée de nombreuses occasions. Il nous reste à concrétiser plus vite et à améliorer nos débuts de matchs, où on se fait peur car on a du mal à se mettre dedans tous ensemble. » Les quatre points de retard sur Grenoble (3e) n'effraient pas le gardien alsacien. « Il ne faut pas perdre trop de temps, mais 4 points, c'est rien du tout. L'important, c'est que le groupe vit très bien et fait preuve d'un bon état d'esprit. Il faut continuer sur cette voie. »

Jérôme Sillon