Il n'y aura pas d'Apruzesse au TFC

— 

Le Marseillais Fabrice Apruzesse.
Le Marseillais Fabrice Apruzesse. — R. DUVIGNAU/REUTERS

Le cas Fabrice Apruzesse agite les réseaux sociaux depuis dimanche, et la rentrée du chauffeur-livreur marseillais en fin de match, à Bordeaux. L'attaquant sous contrat amateur, engagé cet été par l'OM dans le but de renforcer son équipe de CFA 2, a profité d'un secteur offensif décimé pour découvert la L1, à 27 ans. « D'autres clubs, comme Lille, ont aussi ce genre de politique, qui consiste à encadrer les jeunes de la réserve par des éléments expérimentés, souligne Mickaël Debève, patron sportif du centre de formation toulousain et entraîneur de l'équipe de CFA 2. Chez nous, on met les jeunes dans la difficulté, c'est à eux de trouver des solutions. » Au TFC, les plus « vieux » amateurs ont 20 ans. « On a gardé des éléments qui ne sont pas passés pro, mais auxquels on croit et qui peuvent encore avoir une évolution », explique l'ancien milieu de terrain. En début de saison, ils étaient trois dans ce cas : les défenseurs centraux Steeve Yago et Thibault Peyre et le joueur de couloir polyvalent Mathieu Crouzat. Depuis, le premier s'est illustré en L1, en l'absence de Zebina, et a déjà été récompensé par un premier contrat professionnel de deux ans. Le Stadium n'est donc pas près de voir un Apruzesse toulousain fouler sa pelouse. « On ne veut pas bloquer nos jeunes avec des joueurs plus âgés, lâche Debève. Dans notre groupe de CFA 2, il y a beaucoup de derbys. Le fait d'être confronté à un jeu viril permet de progresser. » Actuels 4es en championnat, les jeunes Violets ne s'en sortent pas si mal.N. S.