Ligue des champions: Le climat s'est réchauffé à Kiev pour le PSG

FOOTBALL Paris, à la peine en Ligue 1, s'est qualifié pour les 8e de finale en battant Kiev mercredi soir (0-2)...

— 

De notre envoyé spécial à Kiev,

Sans gants ni doudoune, malgré un thermomètre taquinant le zéro... Il faut croire que Carlo Ancelotti est insensible au froid ukrainien. Ou alors le coach du PSG a trouvé mercredi soir assez de réconfort dans la victoire de son équipe pour réchauffer son cœur d'entraîneur meurtri. En s'imposant 0-2 à Kiev sur un doublé de Lavezzi, Paris a décroché ce qu'il souhaitait en Ukraine : une place en huitième de finale de la Ligue des champions, chose à laquelle il n'avait plus goûté depuis douze ans.
Son salut est venu du réveil d'un joueur qui n'avait pas encore marqué. Un premier but à la conclusion d'un une-deux avec Ibrahimovic (45e), le second en reprenant un ballon chipé par Matuidi dans les pieds d'un défenseur (52e) et « El Pocho » a prouvé à son coach qu'il avait bien fait de le maintenir sur le terrain après la déroute contre Rennes.

Un milieu qui inquiète
Désireux de voir un PSG plus collectif et un « changement d'attitude » chez certains cadres, Ancelotti a cette fois laissé sur le banc Pastore et Chantôme. Au coup d'envoi, il a aussi nommé un nouveau capitaine, Thiago Silva, mais cela ne donne pas forcément au PSG un nouveau visage. Malgré le résultat, Paris n'a pas montré le niveau d'un Top 16 européen. Sans le soutien défensif de ses attaquants, son milieu de terrain est vite submergé et sujet à de nombreuses erreurs individuelles.
Verratti et Sissoko ne garderont pas un très grand souvenir d'un adversaire qui aurait très bien pu inquiéter Paris plus longtemps s'il avait concrétisé l'une de ses nombreuses occasions. Il a aussi croisé un grand Sirigu, impérial sur chaque parade pour offrir à Paris une « finale de groupe » contre Porto le 4 décembre. Avec un point de retard, le PSG n'aura pas l'occasion de faire tourner puisqu'il devra s'imposer au Parc pour terminer premier. En déployant si possible un jeu collectif un peu plus haut de gamme.