« pas encore de quoi s'affoler »

Propos recueillis par Jean Christophe MAGNENET

— 

Sylvain Roy, capitaine des Aigles, patine au sein du Nice Hockey Côte d'Azur depuis cinq ans.
Sylvain Roy, capitaine des Aigles, patine au sein du Nice Hockey Côte d'Azur depuis cinq ans. — J.C. MAGNENET / ANP / 20 MINUTES

Il garde la tête froide. Malgré deux défaites successives, le capitaine des hockeyeurs niçois reste serein. Toujours en tête du championnat de D1 (2e division), mais avec un petit point d'avance, les Aigles du Nice hockey Côte d'Azur ont l'occasion de repartir du bon pied ce samedi soir. C'est Montpellier, neuvième au classement, qui sera face à eux sur la glace niçoise du palais Jean Bouin.

Comment expliquer ce trou d'air, après un très bon début de saison ?
Cette année, le championnat est vraiment difficile, très serré, avec un niveau très homogène. Nos prestations sur la glace ont à chaque fois été correctes, on n'est pas passés à côté de ces matchs... mais c'est dur de rester constants à un niveau de compétition aussi élevé.

Votre dernière défaite,

à Neuilly, alors que vous teniez le match, n'a pas

fait mal au moral ?
C'est sûr, les joueurs tiraient la gueule dans le vestiaire... On était déçus, mais pas abattus. Cette équipe descend tout de même de Ligue Magnus [1re division].

La victoire est-elle désormais impérative ?
L'équipe n'est pas en crise, il ne faut pas s'affoler. Deux défaites ne remettent pas en cause notre niveau. On garde un bon fond de jeu. Il n'y a pas encore de pression sur le groupe. Gagner contre Montpellier samedi soir sera évidemment l'occasion de se relancer.

Le groupe est-il au point ?
Les dernières recrues se sont très bien intégrées. Maintenant, on a encore quelques réglages à faire sur la glace, notamment côté tactique.
Rester leader,

c'est votre priorité ?
Il faut surtout rester dans les quatre premiers pour finir la saison régulière bien placés. Après, l'accession en Ligue Magnus se joue en play-off. Il faudra gagner la finale... si on arrive jusque-là !