Ligue des champions: L'envol tardif d'Ezequiel Lavezzi

FOOTBALL Grâce à son doublé contre Kiev, l'Argentin a lancé sa saison...

Romain Scotto, à Kiev

— 

L'attaquant du PSG, Ezequiel Lavezzi (en bleu), lors d'un match de Ligue des champions, le 21 novembre 2012 contre le Dynamo Kiev, à Kiev.
L'attaquant du PSG, Ezequiel Lavezzi (en bleu), lors d'un match de Ligue des champions, le 21 novembre 2012 contre le Dynamo Kiev, à Kiev. — AFP

De notre envoyé spécial à Kiev,

Blessé, suspendu ou remplaçant, Ezequiel Lavezzi avait souvent une bonne excuse pour se faire discret en zone mixte à l’issue des rencontres jusqu’à présent. Il faut croire que le double buteur de Kiev a un nouvel argument pour sortir un nouveau coup de rein fatal dans la ligne droite qui relie les vestiaires au bus. «Pocho» a préféré laisser ses dirigeants ou coéquipiers commenter son doublé, synonyme de victoire à Kiev et de qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions pour le PSG.

Ses premiers buts sous les couleurs parisiennes, Leonardo les accueille avec un grand soulagement, lui qui est allé recruter la star de Naples à l’intersaison. Pour lui, Lavezzi a été «extraordinaire.» Ni plus ni moins. Après trois mois et demi de galères, son envol pourrait en étonner certains, mais sûrement pas ceux qui le voient s’entraîner au quotidien. «Je ne suis pas surpris, clame Momo Sissoko. Il nous apporte beaucoup de rigueur en attaque. Je suis content pour lui.»

Une bonne entente avec Zlatan

Pour Carlo Ancelotti, Paris a enfin retrouvé le joueur qui enflammait la Serie A. Cet attaquant puissant et rapide, capable de faire basculer un match comme ce fut le cas sur le une-deux avec Zlatan, à l’origine du premier but. Sa deuxième réalisation est le fruit de son placement et son opportunisme devant le but, en reprenant un ballon chipé par Matuidi: «On connait ses qualités, on les a vues l’année dernière et il les démontre au quotidien à l’entraînement. On sait qu’on aura besoin de lui. Il a montré ce qu’il pouvait apporter», analyse le passeur décisif.

Recruté pour 30,8 millions d’euros, l’international argentin aura l’occasion d’enchaîner un cinquième match comme titulaire en championnat face à Troyes ce week-end. Une première pour celui qui avait été exclu fin août contre Ajaccio et contraint de suivre à distance ses partenaires pendant trois matchs. Entre-temps, une blessure à une cuisse puis une autre aux adducteurs ont perturbé ses vrais débuts sous le maillot du PSG. Mais il faut croire que le petit attaquant parisien ne tenait pas plus que cela à l'étiquette de flop de ce début d'année.