Football (Ligue des champions) : Lyon retrouve le Real et Diarra

©2006 20 minutes

— 

Désormais habitué de la Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais ne bénéficiait pourtant pas du statut très recherché de tête de série, hier lors du tirage au sort à Monaco. Du coup, les champions de France ont hérité d'un groupe dangereux. Les retrouvailles avec le Real Madrid de Mahamadou Diarra promettent déjà, tandis que le Dynamo Kiev (qui tourne à 3,5 buts marqués par match depuis le début de sa saison) et le Steaua Bucarest (qui avait atomisé Lens 4-0 avant d'atteindre la demi-finale de la Coupe UEFA la saison dernière) n'auront rien à perdre. « On va retrouver Diarra et Bernabeu et franchement, c'est faisable. Je n'aime pas ce mot de favoris, mais on a clairement les moyens de passer », estimait hier le défenseur rhodanien Caçapa sur OLTV.

De son côté, Lille tentera de mettre à profit l'expérience de la saison dernière pour se sortir d'un groupe H dont le Milan AC sera le favori. La deuxième place qualificative se jouera certainement avec l'AEK Athènes ou dans le sulfureux derby contre Anderlecht, ce qui a eu le don d'arracher un sourire au président lillois Michel Seydoux au moment du tirage du sort. Troisième club français en lice, Bordeaux a hérité d'un groupe C très équilibré, avec Liverpool, le PSV Eindhoven et Galatasaray.

A noter que pour la troisième saison consécutive, Chelsea et Barcelone se croiseront en Ligue des champions, avec pour l'instant une égalité parfaite dans cette confrontation souvent houleuse.

Gaël Anger

Lyon est la seule équipe de son groupe à ne jamais avoir gagné une Coupe d'Europe. Le Real Madrid a soulevé neuf fois la C1, le Steaua Bucarest une fois (en 1986) et le Dynamo Kiev a remporté deux Coupes des Coupes, dont la dernière en 1986... à Gerland.