Ne pas sombrer face aux Merlus

©2006 20 minutes

— 

Dos au mur. Après trois journées de championnat, dont deux matchs à domicile, les Canaris (15es) ne comptent que deux points sur neuf possibles. C'est donc déjà le couteau entre les dents qu'ils rendent visite à Lorient (9e), demain soir, 20 h, à l'occasion de la 4e journée de L1. Problème : l'entraîneur nantais Serge Le Dizet va une nouvelle fois devoir composer sans quelques joueurs cadres. Outre les absences acquises de l'attaquant Mamadou Diallo (blessé au mollet droit) et du latéral droit Eric Cubilier (entorse de la cheville gauche), la liste des probables absents est longue. Franck Signorino (talon d'Achille droit), Mauro Cetto (douleurs au bassin) et Nourdin Boukhari (entorse de la cheville gauche) restent incertains. Les deux premiers se sont contentés de faire du vélo hier après-midi. Selon Le Dizet, les modifications dans le onze de départ s'imposent à double titre. « En plus des blessés, de toute façon, après nos deux matchs nuls [à Nice (1-1) et contre Troyes (1-1)] il faut changer des choses, explique-t-il. Face à Troyes, il y a eu trop de manques. En début de saison, on compose un effectif et j'ai le sentiment qu'il faut donner sa chance à tout le monde. »

L'attaquant roumain Claudiu Keserü, qui n'a pas joué une seule seconde en L1 cette saison, pourrait se voir offrir une belle chance de faire ses preuves. Avec un système à deux attaquants ? « C'est envisageable, confie Le Dizet, plutôt partisan d'une seule pointe depuis le début. On tire des enseignements des derniers matchs... »

David Phelippeau