Montpellier-PSG: Pour Louis Nicollin, «Leonardo a pété un câble»

FOOTBALL Le président héraultais n'a pas aimé les critiques du dirigeant parisien sur l'arbitrage...

A.M.

— 

Le président de Montpellier Louis Nicollin, le 14 août 2012, à Marsillargue.
Le président de Montpellier Louis Nicollin, le 14 août 2012, à Marsillargue. — PASCAL GUYOT / AFP

Non, Leonardo ne peut pas rentrer dans le lard des arbitres en toute impunité. Après avoir vertement regretté l’expulsion de Mamadou Sakho, le directeur sportif parisien a trouvé un contradicteur inattendu. Pas forcément dans le monde arbitral, mais tout simplement Louis Nicollin, le président de Montpellier. «Je pense que Leonardo a pété un câble parce qu’il pensait qu’il allait gagner à Montpellier. Si Belhanda ne se fait pas expulser -à juste titre-, le PSG allait en prendre un deuxième. Alors qu’ils soient contents d’avoir pris leur point et qu’ils n’emmerdent personne», a lancé Loulou sur RMC.

«S’ils commencent à parler de l’arbitrage, J’ai bien peur qu’ils ne soient pas champions»

Une attitude qui fait dire au patron du MHSC que les Parisiens ne seront pas forcément champions. «S’ils commencent à parler de l’arbitrage, à se mélanger les pinceaux… J’ai bien peur qu’ils ne le soient pas», enchaîne Nicollin. En attendant, son club à lui lui fait peur. «J’ai peur de descendre. Je dis ce que je pense. On n’est pas loin de passer à la 10e place, comme on n’est pas loin de basculer à la 17e ou 18e. De toute façon, moi, j’ai toujours pensé d’abord à prendre 42 points», conclut Louis Nicollin. Pour lui, le titre de champion est déjà loin.