kito de Pavant avant son départ pour le vendée Globe, le 7 novembre 2012 aux Sables d'Olonne.
kito de Pavant avant son départ pour le vendée Globe, le 7 novembre 2012 aux Sables d'Olonne. — A.Zimeray/SIPA

VOILE

Vendée Globe: Percuté par un chalutier, Kito de Pavant s'est «couché au mauvais moment»

Le Breton s'est dérouté vers le Portugal...

Kito de Pavant se réjouissait dimanche d’avoir presque battu son record de durée sur le Vendée Globe. Il s'est réjoui trop vite. Son monocoque a été percuté ce lundi matin par un chalutier qui n'a pas allumé son AIS (détecteur de présence), alors qu'il naviguait au large de la péninsule ibérique, dans le très fréquenté Golfe de Gascogne.

Les dégâts sont importants: l'outrigger babord, élément qui soutient le mât, est détruit. Le bout dehors et le pont sont très endommagés. Le skipper de Groupe Bel a annoncé se dérouter vers le port portugais de Cascais. Il ne pourra pas reprendre la course.  «Kito a une énorme expérience, a indiqué Denis Horeau, le directeur de course, lors de la vacation quotidienne lundi midi. Il devrait rallier en toute sécurité le port de Cascais. Il n’y a pas de problème de sécurité mais l’abandon sera très sûrement proclamé de façon officielle dans les heures à venir par le skipper lui-même».

Joint au téléphone, De Pavant a raconté la collision: «Le système de détection marche super bien, ça t'avertit quand un bateau arrive à moins de dix miles. Sauf quand le bateau en question n'est pas équipé. Là ça devient un piège car on ne le voit pas arriver. Je suis allé me coucher au mauvais moment, il suffit de cinq minutes à l'intérieur du bateau et c'est trop tard. Encore une fois je quitte le vendée Globe au bout de deux jours de course, c'est pas possible...» En 2008, Kito de Pavant avait été contraint à l’abandon après 28 heures de course, suite au démâtage de son bateau dans le golfe de Gascogne.

Observez par vous-même les dégâts sur le bâteau de Kito De Pavant:


Kito de Pavant (Groupe Bel) raconte son accident par VendeeGlobeTV

 

>> Et venez apporter votre soutien au navigateur sur son blog