Florent Balmont et les Lillois baissent trop souvent la tête en Europe.
Florent Balmont et les Lillois baissent trop souvent la tête en Europe. — K. JOENSSON / SIPA

Sport

lille, la risée de l'europe

football L'humiliation à Munich porte un coup à l'image du Losc

Quatre défaites en quatre matchs, une seule victoire sur ses dix dernières rencontres de Ligue des champions, pas de doute, le Losc est fâché avec l'Europe. Humilié 6 à 1 mercredi par le Bayern, le Losc quitte la piste aux étoiles la tête très basse. Et son image en a pris un sacré coup. Sur les réseaux sociaux, les Lillois sont raillés pour leurs performances. Jamais une équipe française n'avait été humiliée de la sorte en Ligue des champions. Pire, c'est la première fois qu'un club européen s'est retrouvé mené 5 buts à 0 à la mi-temps d'un match de la coupe aux grandes oreilles.

« C'est un autre monde »
Plus mauvaise équipe de la compétition avec le Dinamo Zagreb, pire défense d'Europe avec 12 buts encaissés, le Losc a de quoi faire profil bas. « C'est une lourde défaite qui fait mal », lâche dépité Rudi Garcia, le coach lillois. Si Rio Mavuba a avoué ressentir « un sentiment de honte », c'est surtout la résignation qui sortait des bouches nordistes. « La marche était trop haute. », constate Franck Béria. « C'est un autre monde. Le score est à la hauteur de la différence des deux formations », admet sans détour Mickaël Landreau, le gardien lillois. Reste que le Losc n'a pas rien fait pour sauver son honneur bafoué sur la scène européenne. Si le Bayern est l'un des plus grands clubs européens, on ne peut pas en dire autant du Bate Borisov, au budget dix fois inférieur à celui de Lille, et qui s'est pourtant imposé dans le Nord (1-3) lors de la première journée. La Ligue des champions n'est donc pas qu'une question de talent et d'argent. Elle demande aussi un supplément d'âme que Lille cherche toujours depuis deux ans. Souvent au rendez-vous en L1, le Losc fait peine à voir sur le continent. La preuve avec ce commentaire cinglant de Jupp Heynckes, le coach du Bayern : « Il faut relativiser notre succès. L'adversaire n'était pas de première classe. Ce sera plus dur samedi en championnat contre Francfort. » Un tacle qui prouve bien que le Losc est un nain perdu au milieu des grands au niveau européen.

landreau, debuchy et payet appelés en bleu

Il y aura trois joueurs du Losc dans le groupe France appelé à défier l'Italie en match amical le 14 novembre à Parme. Si la présence de Mickaël Landreau et de Mathieu Debuchy était attendue, celle de Dimitri Payet est une petite surprise. Même si après un passage sur le banc de touche, l'attaquant lillois est revenu en forme ces dernières semaines. De retour de blessure, Rio Mavuba a lui été jugé trop juste pour cette rencontre.