« Penser que c'est arrivé, c'est le risque de s'égarer »

— 

Epatant cinquième de Ligue 1, le VAFC surprend depuis le début de saison. Meilleure attaque du championnat avec 23 buts, le club du Hainaut est sans doute l'équipe la plus spectaculaire du moment. Daniel Sanchez, l'entraîneur de VA, revient sur cette belle période.

Quand vous regardez le classement actuel, que vous dites-vous?
Je me dis qu'on est bien entouré. Il faut tout faire pour défendre cette position. On est dans une situation favorable et il faut en profiter. Car dans une saison, on mange parfois du pain blanc avant de goûter au pain noir. Prenons une marge conséquente ce qui nous permettra, si on a une période compliquée, de la passer plus sereinement.

Êtes-vous supris d'être si haut?
Je savais qu'on était capable de faire des choses intéressantes. Mais, jusqu'à présent, on était plutôt une équipe de coups plus qu'une équipe capable d'être performante sur la durée. Aujourd'hui, on est en progrès là-dessus.
Êtes vous obligé de minimiser l'euphorie ambiante

dans le vestiaire?
Oui, un peu. C'est l'excès qui est embêtant. Penser que c'est arrivé avec toutes ces louanges qui nous tombent dessus, il y a toujours le risque de s'égarer. A nous de faire attention avec le staff sur ce point là.Propos recueillis par F. L.

anthony le tallec sans doute forfait à bastia

Absent samedi contre Sochaux (3-1) à cause d'une inflammation au tendon d'Achille, le meilleur buteur du VAFC depuis le début de saison (5 buts) ne sera pas non plus, sauf suprise, du déplacement ce week-end à Bastia. « Il va mieux mais il est toujours arrêté. Il a encore besoin de quelques jours. On verra l'évolution de sa blessure », explique Daniel Sanchez.