Les Parisiens sont-ils imbattables ?

— 

Le Danois Mikkel Hansen.
Le Danois Mikkel Hansen. — C. STEENKESTE / SIPA

Le championnat de France de handball sera peut-être déjà terminé ce jeudi soir. En déplacement à Dunkerque, le PSG Hand peut assommer la dernière équipe qui s'entête encore à maintenir le suspense. USDK-PSG, le choc des « deux équipes les plus régulières depuis le début », selon Philippe Gardent, le coach parisien.
Si l'armada parisienne sera diminuée dans le Nord (Honrubia, Abalo et Hansen incertains), elle sera cependant favorite, comme d'habitude. « J'espère que la course va bien se terminer, elle est encore longue. Tout peut encore arriver. Le statut de favori, il faut l'assumer. Si on n'en est pas capable, c'est qu'on ne mérite pas le titre », maintient Didier Dinart au site de la FFH.
Une seule fois cette saison, le PSG Hand a déraillé. C'était contre Nantes, à domicile, en Coupe de la Ligue (35-36 a.p.). « Il faut bien défendre, être hyper agressifs. Il ne faut pas les laisser déployer leur jeu et surtout ne pas perdre de ballons, explique Rock Feliho, le patron de la défense du HBCN. Mais il faut aussi un sacré concours de circonstances pour les battre : qu'ils n'aient pas une grande réussite, que les gardiens soient meilleurs que les leurs et puis un poil de chance… » Même pour Dunkerque, ça fait beaucoup.Antoine Maes