Johan Elmander sur deux fronts

©2006 20 minutes

— 

A défaut de buts en Ligue 1, Johan Elmander a déjà marqué les esprits. Technique, rapide et altruiste, le grand gaillard suédois (1,88 m, 79 kg) débarqué de Bröndby (Danemark) a réussi en trois petits matchs à faire oublier Daniel Moreira, parti à Rennes. Grâce à ses qualités et aux deux passes décisives pour Fabinho à Lyon (1-1) puis pour Jérémy Mathieu contre Nice (1-0), cette dernière entachée d'une position de hors-jeu. « Nous avons une très bonne équipe, nous l'avons prouvé face à Lyon et Nice, assène – en anglais – l'attaquant international (21 sélections). Je pense que l'on finira dans les huit premiers. »

Sur le plan personnel, Elmander espère atteindre la barre des dix buts en L1. Et profiter du retrait de Henrik Larsson et Mattias Jonson pour s'imposer définitivement, à 25 ans, aux avant-postes de l'équipe de Suède, avec laquelle il a participé au récent Mondial allemand. Malgré la concurrence de Zlatan Ibrahimovic (Inter Milan) et de Marcus Allback (Copenhague). « Johan joue une carte importante en sélection, confirme Elie Baup. Il veut gagner sa place. Mais il a aussi laissé des plumes lors du dernier match [le joueur est sorti blessé en amical contre l'Allemagne le 16 août]. Il n'était d'ailleurs pas à 100 % contre Nice, car il avait mal au genou... » Elie Baup n'a pas envie de revivre avec Elmander les mêmes mésaventures que le club a connues avec Santos. Accusé de privilégier la sélection tunisienne plutôt que son club, le petit attaquant, blessé au genou, est indisponible pour une durée indéterminée. Même s'il a été ménagé en début de semaine, Elmander sera pour sa part bien présent samedi à Troyes. Avant de rejoindre l'équipe de Suède dès le lendemain, afin de préparer les rencontres face à la Lettonie (2 septembre) et au Liechtenstein (le 6), pour le compte des éliminatoires de l'Euro 2008. Nicolas Stival