Reading-Arsenal: Douze buts pour le match de l'année

FOOTBALL A sa décharge, c'était un match totalement fou...

Avec Reuters

— 

Les joueurs d'Arsenal Chamackh, Giroud et Walcott célèbrent le 4e but de leur équipe, le 30 octobre 2012, à Reading.
Les joueurs d'Arsenal Chamackh, Giroud et Walcott célèbrent le 4e but de leur équipe, le 30 octobre 2012, à Reading. — REUTERS/Stefan Wermuth

Arsenal a réalisé un match complètement fou mardi en s'imposant 7-5 en huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue après avoir été mené 4-0 par Reading. En 37 minutes de jeu, le 18e de Premier League a fait trembler les filets du club londonien à quatre reprises grâce à Jason Roberts, Mikele Leigertwood, Noel Hunt et au Français Laurent Koscielny, auteur d'un but contre-son-camp.

Juste avant la pause, Theo Walcott a redonné un peu d'espoir aux Gunners (45e) avant que l'ancien at taquant de Montpellier Olivier Giroud ne double la mise d'une très belle tête à la 64e. A une minute de la fin du temps réglementaire, Laurent Koscielny s'est rattrapé de sa bévue commise en première période en inscrivant lui aussi un but de la tête. A la 89e minute, il y avait donc encore 4-3 pour Reading. Mais Theo Walcott, encore lui, a offert à Arsenal une prolongation à peine quelques secondes plus tard (90e).

En marquant une nouvelle fois grâce à Marouane Chamakh à la 102e, Arsenal pensait pouvoir enfin respirer. Mais Pavel Pogrebnyak, de la tête, en avait décidé autrement (116e). Au final, ce sont deux buts inscrits sur le gong au cours de la dernière minute de la prolongation par Chamakh et Walcott qui ont fait la différence.

Un scénario totalement incroyable, qui a fait perdre les pédales à Olivier Giroud et Francis Coquelin. A 4-4 à la fin du temps réglementaires, les deux Gunners pensent s'être qualifiés grâce aux buts à l'extérieur. Ils lancent donc leurs maillots en tribunes... avant de devoir les récupérer d'urgence pour pouvoir jouer les prolongations.