Le président lyonnais Jean-Michel Aulas, le 1er avril 2012, à Rennes.
Le président lyonnais Jean-Michel Aulas, le 1er avril 2012, à Rennes. — AFP PHOTO DAMIEN MEYER

FOOTBALL

OM-Lyon: Pour Jean-Michel Aulas, «il fallait jouer à huis-clos»

Le patron lyonnais n'est pas ravi de ne pas jouer à Marseille dimanche soir...

«C’est fait, c’est fait. On ne peut que s’incliner». Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, n’a pas eu le temps de savourer la victoire des lyonnaises contre Guingamp, dimanche après-midi (3-0). Le report du match entre Marseillais et Lyonnais lui a en effet sérieusement gâché son plaisir. «C’est bien dommage parce qu’on était dans une spirale positive, ce qui n’était peut-être pas le cas de notre adversaire», confie «JMA» à 20 Minutes.

Pour lui, le report de ce match n’était pas la bonne solution. «Si la préfecture des Bouches-du-Rhône a pris cette décision, il y a sûrement des raisons. Mais s’il y avait un problème dans les tribunes, il fallait jouer ce match à huis-clos, ou le reporter à demain après-midi (lundi)», regrette Aulas. Dans ce cas-là, il aurait selon lui fallu décaler la Coupe de la Ligue à jeudi, «parce qu’elle n’est pas prioritaire sur le championnat».

Maintenant que la décision de la Ligue de football professionnel (LFP) est tombée, les deux clubs sont maintenant dans l’attente d’une nouvelle date. Fin novembre si l’OL et l’OM sont éliminés. Dans le cas contraire, ce sera le 19 décembre, soit trois jours après le déplacement des rhodaniens à Paris. «Je suppose que les gens bien intentionnés vont utiliser cette opportunité pour peut-être ne pas donner une date qui soit équitable. Ce serait complètement aberrant», conclut Jean-Michel Aulas.