Ligue 1: Saint-Etienne stoppe le redressement de Rennes

© 2012 AFP

— 

Saint-Etienne s'est logiquement imposé aux dépens de Rennes (2-0), vendredi au stade Geoffroy-Guichard au terme d'un bon match avancé de la 10e journée de Ligue 1, opposant deux équipes potentiellement candidates à l'Europe, plutôt bien maîtrisé par les Verts.
Saint-Etienne s'est logiquement imposé aux dépens de Rennes (2-0), vendredi au stade Geoffroy-Guichard au terme d'un bon match avancé de la 10e journée de Ligue 1, opposant deux équipes potentiellement candidates à l'Europe, plutôt bien maîtrisé par les Verts. — Jeff Pachoud afp.com

Saint-Etienne s'est logiquement imposé aux dépens de Rennes (2-0), vendredi au stade Geoffroy-Guichard au terme d'un bon match avancé de la 10e journée de Ligue 1, opposant deux équipes potentiellement candidates à l'Europe, plutôt bien maîtrisé par les Verts.

Ces derniers, invaincus depuis cinq journées (3 nuls, 2 victoires) et toujours en course en coupe de la Ligue, comme les Rennais d'ailleurs, remontent provisoirement du 10e au 6e rang (15 points) avant les matches de ce week-end.

De leur côté, les Bretons qui subissent un coup d'arrêt dans leur redressement après un résultat nul et trois succès consécutifs en championnat, descendent de la 9e à la 10e place (13 pts).

Pierre-Emerick Aubameyang a ouvert la marque d'un tir croisé du droit à la réception d'un centre délivré de l'aile droite par Max-Alain Gradel (22).

Sur l'action, l'arbitre Philippe Kalt aurait pu siffler une faute de main commise par Gradel juste devant son assistant.

Aubameyang, qui joue désormais sur le côté gauche quand le Brésilien Brandao est titulaire dans l'axe de l'attaque des Verts, a inscrit ainsi son 6e but de la saison en L1.

Renaud Cohade a porté le score à 2-0 en début de seconde période d'un tir du droit après une passe de la tête de Brandao à la suite d'un coup franc joué de la ligne médiane (49).

A ce moment de la partie, les Stéphanois méritaient de mener après avoir obtenu les meilleures occasions.

Avant l'ouverture du score, Jonathan Brison, sur coup franc, (2) puis Gradel (5) avaient manqué le cadre de justesse alors que Benoît Costil détournait une bonne tentative d'Aubameyang (19).

Un tir de Gradel, encore lui, était également repoussé par Costil (36). En fin de partie, Romain Hamouma a aussi touché la barre (85).

De son côté, le Stade rennais n'a été menaçant que sur une tentative de Jonathan Pitroipa (11) et sur un tir de Julien Feret détourné par Stéphane Ruffier (20).

A 2-0, l'entraîneur Frédéric Antonetti a tenté de réorganiser son équipe en apportant de la fraîcheur à son attaque avec l'entrée de l'ancien Clermontois Romain Alessandrini (53), convoité par les Verts surtout à l'été 2011, puis celle de Sadio Diallo (68).

Sans succès, car les Stéphanois ont conservé leur maîtrise, tout en laissant leur adversaire dominer, Rennes manquant toutefois de percussion pour perturber la défense de l'ASSE.

Ruffier intervenait néanmoins sur une tentative lointaine d'Alessandrini (69) puis sur une reprise de Mevlut Erding à la réception d'un coup franc du même Alessandrini (74).

f

Résultats de la 10e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Saint-Etienne - Rennes 2 - 0

samedi

(17h00) Lille - Valenciennes

(20h00) Reims - Troyes

Nancy - Paris SG

Montpellier - Nice

Toulouse - Brest

Sochaux - Evian/Thonon

dimanche

(14h00) Lorient - Ajaccio

(17h00) Bastia - Bordeaux

(21h00) Marseille - Lyon

Classement: Pts J G N P bp bc dif 1.Paris SG 19 9 5 4 0 15 5 10 2.Marseille 19 9 6 1 2 12 8 4 3.Lyon 18 9 5 3 1 14 8 6 4.Toulouse 16 9 4 4 1 15 9 6 5.Valenciennes 15 9 4 3 2 19 9 10 6.Saint-Etienne 15 10 4 3 3 17 7 10 7.Bordeaux 15 9 3 6 0 11 7 4 8.Reims 14 9 4 2 3 11 7 4 9.Lorient 14 9 3 5 1 15 15 0 10.Rennes 13 10 4 1 5 12 14 -2 11.Lille 11 9 2 5 2 11 11 0 12.Bastia 11 9 3 2 4 12 20 -8 13.Ajaccio 10 9 3 3 3 6 9 -3 14.Brest 10 9 3 1 5 8 14 -6 15.Nice 9 9 1 6 2 12 13 -1 16.Montpellier 8 9 2 2 5 12 14 -2 17.Evian/Thonon 8 9 2 2 5 10 15 -5 18.Sochaux 7 9 2 1 6 8 14 -6 19.Troyes 5 9 1 2 6 9 18 -9 20.Nancy 5 9 1 2 6 3 15 -12

NDLR : Ajaccio a été pénalisé de 2 points (plus 1 avec sursis) en raison des incidents survenus à la fin du match contre Lyon, le 13 mai dernier.