L'Union souffre à l'avant

— 

Ibanez a du souci avec ses avants.
Ibanez a du souci avec ses avants. — j.p - vincent / 20 minutes

Samedi, Raphaël Ibanez scrutera attentivement le ciel de ses Landes natales. Non pas que l'ancien talonneur du XV de France soit féru de météorologie, mais il sait qu'il vaut mieux éviter trop de précipitations sur la pelouse montoise. Opposés à la lanterne rouge du Top 14 samedi, les Bordelo-Bèglais veulent éviter « la guerre de tranchée » redoutée par leur manager. Avec leurs soucis devant, ils ne peuvent pas se permettre d'avoir de la casse dans ce secteur.

Koyamaibole licencié ?
Trois dossiers perturbent le quotidien de l'UBB. L'un d'entre eux pourrait se régler rapidement. Suspendu douze semaines après avoir mordu un joueur des London Irish, le troisième ligne fidjien Sisa Koyamaibole doit voir Laurent Marti ce vendredi. Ce dernier a peu apprécié l'absence du joueur en commission de discipline de l'ERC. « Il pourrait y avoir des sanctions financières voire contractuelles », prévient Raphaël Ibanez. En première ligne, le manager attend toujours son joker au poste de pilier droit. En négociations, le dossier met du temps à se conclure. En attendant, l'équipe ne dispose que d'un seul spécialiste à ce poste, Patrick Toetu. La pénurie pourrait aussi se faire ressentir au poste de talonneurs. Convoqués en sélection, Ole Avei (Samoa) et Fabien Rofes (Espagne) pourraient manquer la réception de Castres le 10 novembre. D'ici là, l'Union aura déjà disputé deux rencontres cruciales pour son avenir : Mont-de-Marsan et Bayonne.R. B.