Le Dizet sous pression

— 

Samedi soir, pour son 70e match officiel à la tête du
FC Nantes, le coach nantais a subi le courroux des supporteurs. Des « Le Dizet démission » sont descendus de la tribune Loire en fin de rencontre. Une première pour le Breton, depuis son intronisation en début d’année 2005. « Je n’ai pas été surpris, avouait hier un Serge Le Dizet serein. Je comprends que le public soit déçu. Il y a tellement d’attente autour de cette équipe. Cela fait partie du métier. Mais mon cas n’est pas le plus important, ce qui compte c’est que l’équipe réagisse. Et ce dès samedi prochain,
à Lorient. » D. P.