Lance Armstrong déchu, à qui reviennent ses Tours de France?

DOPAGE Il y a sept vainqueurs potentiels sur le marché...

A.M.

— 

Lance Armstrong, le 22 septembre 2012, à New York.
Lance Armstrong, le 22 septembre 2012, à New York. — REUTERS/Lucas Jackson

Pour le moment, le palmarès du Tour de France affiche juste un énorme trou. Privé par l’UCI de ses sept victoires sur la Grande Boucle (de 1999 à 2005), Lance Armstrong n’a toujours pas de successeur. En aura-t-il seulement un jour? Rien n’est moins sûr. En conférence de presse, Pat Mc Quaid, le patron de l’instance suprême du vélo, a annoncé attendre «vendredi et une réunion» pour régler ce problème.

On connaît déjà l’avis de l’organisateur du Tour. ASO a en effet déjà annoncé sa préférence: pas de vainqueur du tout pour ces sept éditions là plutôt que nommer le second. L’UCI n’est pas obligé de suivre la demande d’ASO. Mais si elle va contre la demande des patrons du Tour de France, la liste des nouveaux vainqueurs est assez surréaliste:  

Le Suisse Alex Zülle en 1999 (mais membre de l’équipe Festina en 98).

L’Allemand Jan Ullrich en 2000, 2001 et 2003 (mais suspendu deux ans après l’opération Puerto).

L’Espagnol Joseba Beloki en 2002 (privé de départ du Tour en 2006 à cause de l’opération Puerto).

L’Allemand Andréas Klöden en 2004 (membre de la T-Mobile, qui a reconnu un dopage systématique)

L’Espagnol Ivan Basso en 2005 (suspendu deux ans dans le cadre de l’opération Puerto).

Suivez l'affaire Armstrong en direct