« On a moins de talent que la saison dernière »

— 

Benoit Pedretti l'assure : la trêve a fait du bien au Losc. Mal embarqué en ce début de saison, le 10e de L1 a intensifié le travail physique pour retrouver des couleurs dès vendredi à Bordeaux. Un match à bien négocier pour une équipe en quête de rachat, comme l'explique le milieu lillois.

Avez-vous réussi à identifier pendant la trêve ce qui n'a pas marché depuis le début de saison ?
C'est compliqué de tout identifier. Il y a eu des circonstances différentes à chaque match. On s'est parlé et on a remis les choses à plat en insistant sur la rigueur, le travail et la discipline.
Vous-êtes vous vu trop beaux en début de saison ?
C'est peut-être ce qui nous est arrivé. C'est un mal français. Quand tout va bien, on se relâche et on se la coule un peu plus douce. On a gagné tous nos matchs amicaux et on s'est imposé lors de la 1re journée à Saint-Etienne. On s'est dit que ça allait arriver tout seul. Mais le football, ce n'est pas ça. Il faut se remettre en question tous les week-ends. Le talent, ça ne suffit pas. Surtout qu'on en a moins que l'année dernière.
Lille est-il vraiment

moins fort qu'avant ?
C'est une évidence. Eden (Hazard)n'est plus là. Il faut trouver des solutions plus collectives et il faut que ce système se mette en place.RECUEILLI PAR F. l.

deux retours et trois incertitudes

Remis de leurs blessures, Marvin Martin et Salomon Kalou ont repris l'entraînement avec le groupe cette semaine. Ils postulent pour une place de titulaire à Bordeaux. Par contre, l'incertitude règne pour trois joueurs. Lucas Digne (ménisque), Aurélien Chedjou (genou) et surtout Idrissa Gueye (cheville) sauront ce jeudi s'ils peuvent faire le déplacement en Gironde.