Des bolides pour un vrai show sur l'eau

Fabien Binacchi

— 

Comme l'an dernier, un équipage (actuellement 8e) arborera les couleurs de la ville de Nice.
Comme l'an dernier, un équipage (actuellement 8e) arborera les couleurs de la ville de Nice. — LLOYD IMAGES

Eole sera bien là, au rendez-vous des 7e Extreme sailing series. Sur le plan d'eau niçois, on annonce déjà un vent « Force 5 », de quoi assurer le spectacle ! Dès ce jeudi après-midi, et jusqu'à dimanche, huit équipages vont devoir dompter leur bolide lors de régates ultra sportives.

Les « Extreme 40 ». Ces catamarans de 12 mètres de long pour 1 200 kg, « avancent, en fonction du vent, à plus de 40 nœuds, soit 74 km/h, explique Mark Turner, le créateur de la compétition. Dimanche, ça va moins souffler, mais avant ça, il va vraiment y avoir du show. »
Le principe de la course. Les huit équipages engagés dans la compétition évoluent dans un « stade », délimité sur l'eau, de 1 000 m par 300. Il sera situé au droit du jardin Albert Ier et du quai des Etats-Unis. « Chaque après-midi [de 14 h à 17 h de vendredi à dimanche, ce jeudi étant dédié à la reconnaissance], il y aura entre six et huit régates de 12 à 15 minutes chacune », précise l'organisateur. Le premier à passer la ligne engrange 8 points, le second 7 points, et ainsi de suite. L'étape niçoise est la septième cette année. Les skippers ont déjà concouru dans le sultanat d'Oman, en Chine ou encore à Istanbul. Après Nice, ils s'envoleront pour Rio de Janeiro.
Les participants. Représentant 12 nationalités, les équipages comptent 5 personnes. Au classement général, c'est le bateau The Wave, emmené par le Britannique Leigh McMillan qui tient la corde. Deux équipages français sont à la 4e et dernière place.

Une Compétition aussi sur planche

Dès 11 h, samedi et dimanche, ce sont également plus de 50 véliplanchistes extrêmes qui prendront d'assaut le plan d'eau. A l'occasion de la Jaguar NeilPryde Racing, les meilleurs windsurfers de France et d'Europe sont annoncés dans la Baie des anges. Le champion du monde en titre, Julien Bontemps, sera notamment au départ.