Montpellier: Les Ultras de France soutiennent le supporter blessé par la police

FOOTBALL Des centaines d'Ultras se sont donné rendez-vous samedi à Montpellier, pour soutenir leur collègue blessé par les forces de police il y a quelques semaines...

Jérôme Diesnis, à Montpellier

— 

Lyon, le 16 septembre 2012. Des supporters lors du match OL/AJACCIO de ligue 1 au stade de Gerland.
Lyon, le 16 septembre 2012. Des supporters lors du match OL/AJACCIO de ligue 1 au stade de Gerland. — C. VILLEMAIN / 20 Minutes

Ils devraient venir de partout et représenter la majeure partie des groupes Ultras français. Selon les organisateurs de la manifestation, environ un millier de supporters ont prévu de se rassembler samedi au Peyrou (14 h 30) avant de défiler dans les rues de Montpellier. Parmi leurs revendications, la volonté de réclamer «justice pour Casti», grièvement blessé à l’oeil, en marge du match de foot entre Montpellier et Saint-Etienne, le 21 septembre.

Bavure ou légitime défense
 
Défendu par le cabinet de maître Jean-Robert Nguyen Phung, l’un des ténors du barreau de Montpellier, le supporter évoque une bavure policière et un tir de flashball par un fonctionnaire de la Bac pour expliquer sa blessure, tandis qu’il se tenait à l’écart d’une échauffourée entre les fonctionnaires de police et une partie des supporters. Plusieurs personnes présentes ce jour-là ont confirmé sa version, mais aucun d’entre eux n’a souhaité à ce jour témoigner à visage découvert, fragilisant sa défense. Les forces de l’ordre et notamment les deux syndicats Alliance et Unité SGP police réfutent cette version. «Encore une fois, la vie des policiers a été mise en danger et on se félicite de ne pas avoir à déplorer dans nos rangs de blessés», pointe Bruno Bartocetti, de l’Unité SGP Police, évoquant la légitime défense.
 
Les Ultras vont profiter de cette manifestation pour dénoncer «la politique répressive» dont ils font l’objet « ainsi que l’impunité policière », selon les termes de leur communiqué.